EN

Les employés municipaux des collectivités de partout en Ontario comptent sur leur régime de retraite, l'OMERS, pour assurer la sécurité future de leur famille.

Une pension est une promesse. La promesse d'une retraite sûre après une vie de dur labeur. Mais les gens qui gouvernent l'OMERS – les membres de la Société de promotion OMERS – menacent de rompre cette promesse en apportant des changements radicaux au régime de retraite.

La Société de promotion votera en novembre pour un plan visant à :

  • réduire les prestations que les travailleurs reçoivent, des prestations sur lesquelles ils comptent; et à
  • en donner moins aux jeunes travailleurs lorsqu'ils prendront leur retraite et moins que ce que touchent leurs compagnons de travail âgés.

Nous savons que la santé financière d'OMERS ne dépend pas de ces changements. L'OMERS est l'un des plus importants régimes à prestations déterminées au Canada. Sa situation financière est viable. Ce régime a plus de 95 milliards de dollars d'actifs, le rendement de ses investissements est presque deux fois supérieur au rendement prévu, et il est bien en avance sur ses objectifs de financement. En décembre 2017, l'OMERS était capitalisé à 100,6 %. Pourquoi un régime de pension entièrement capitalisé doit-il réduire les prestations?

Les gens qui travaillent pour les municipalités, les conseils scolaires, les bibliothèques, les organismes et les services de police et d'incendie comptent sur l'OMERS. Ces travailleurs fournissent des services essentiels qui assurent la santé et la sécurité de nos collectivités. Ils méritent de prendre leur retraite avec une pension équitable sur laquelle ils peuvent compter, une pension à laquelle ils ont cotisé chaque jour qu'ils ont travaillé. Une pension qui leur a été promise.

Aidez-nous à mettre un terme à ces changements radicaux qui priveront les travailleurs et affaibliront nos collectivités. Envoyez un courriel ou publiez notre message sur les médias sociaux.

Vous voulez en savoir plus? Visitez le site Web de l'IPPM.

Aidez-nous à mettre fin aux compressions

Envoyer une lettre aux membres de la Société de promotion OMERS pour les exhorter à voter NON à des changements qui priveront les travailleurs de leurs avantages.

Êtes-vous
ou
?

Passez le mot

Aidez à faire passer le mot en partageant ces images sur les médias sociaux :